L’allaitement – Mon aventure lactée

Hello les filles,

J’ai commencé cet article il y a un mois sans savoir vers où j’allais, j’ai même laissé tomber car je trouvais que je n’avais pas grand chose à dire. En fin de compte j’ai réussi à faire un article plutôt complet puis vous m’avez aidé à le faire par vos questions posées sur Instagram, les réponses se trouveront donc ici.

Deux mois et demi que j’allaite ma fille, un allaitement exclusif et à la demande, je suis passée par les montagnes russes dans cette aventure lactée mais maintenant ces moments sont devenus un plaisir partagé essentiel à ma vie de maman.

Allaiter est un choix personnel, c’est propre à chacun, même si on ne vente plus les vertus et bienfaits du lait maternel pour l’enfant, c’est même devenu un élixir de santé.

L’allaitement ou le biberon : Ce qui est le mieux pour la maman sera le mieux pour le bébé. Chacun ses choix, ses décisions, c’est à respecter. On a tous entendu cette phrase « mieux vaut un biberon donné avec amour qu’un sein donné avec réticence ».

Pour ma part je n’ai pas trop tergiversé sur la question, ma mère m’a allaité et je l’ai entendu dire à plusieurs reprises que c’était un réel bonheur de l’avoir fait. On suit souvent le modèle de nos parents alors pour moi il me semblait naturel de le faire et puis    j’en avais aussi envie, notamment pour le contact avec l’enfant mais également pour les bienfaits de nos santés (principalement la sienne mais également la mienne).

Lorsque j’étais enceinte, je me suis pas mal questionnée sur l’allaitement, notamment par rapport à la place du papa, je reviendrai sur ce sujet plus bas dans l’article. Puis les premières semaines de l’allaitement sont également sources de questionnements, j’ai trouvé beaucoup de réponses sur le site de La Leche League. C’est un site complet et bien fait.

On ne va pas se mentir, l’allaitement n’est pas quelque chose de facile au début, et pourtant c’est un des premier contact qu’on a avec notre bébé alors qu’on ne le connait à peine. Dés qu’on nous pose notre bébé en peau à peau, c’est instinctif pour lui, il cherche le sein pour se nourrir.

Pour ma part, Brune a mis une bonne demi heure à réussir à téter et c’est à ce moment là que mes tétons ont été mis à rude épreuve.

Dans ma valise de maternité, j’avais apporté deux soutiens gorge d’allaitement (ceux de chez H&M sont très bien), de la lanoline; crème/graisse pour hydrater la peau afin d’éviter les désagréments ainsi que des coussinets d’allaitement. Je recommande fortement d’apporter de la lanoline, je pense que ça a sauvé mes tétons de nombreuses crevasses. Pour les coussinets d’allaitement j’avais pris la marque MAM, j’en étais très contente, ils sont fins et ne bougent pas dans le soutien gorge et font bien leur travail. Nous sommes toutes différentes de par notre production de lait, certaines auront besoin de coussinets plus absorbants, d’autres n’auront besoin de rien du tout. Il y a aussi les coussinets lavables, non testés mais c’est une bonne alternative zéro déchet.

Autre petit conseil pour la maternité, prévoyez une petite veilleuse pour nourrir votre enfant la nuit ça vaut pour l’allaitement et le biberon, on a trouvé les lumières de la chambre trop agressives.

Au début, lors des premières tétées, c’est le colostrum qui sort de nos seins, c’est un liquide jaune et épais, riche, qui regorge de nutriments indispensables au nouveau né dans les premières heures de vie. Il contient de nombreux anticorps qui protège le bébé des infections. Le colostrum contient des acides gras, des vitamines et des sels minéraux. L’odeur du colostrum fait que le bébé se dirige naturellement vers la poitrine de sa maman.

Ce serait mentir de dire que tout s’est bien passé dés le début, les premiers jours sont douloureux. Le troisième/quatriéme jour, la montée de lait arrive, des tensions mammaires surviennent mais ensuite tout rentre dans l’ordre petit à petit. Avant de courir, on apprend à marcher mais l’apprentissage est semé de petites chutes avant de pouvoir se mettre debout seul, l’allaitement c’est un peu le même principe.

Les premiers jours à la maternité, on est « gauche », on essaie de faire de notre mieux, on galère, on serre les dents quand bébé a le téton en bouche, puis on a des mini contractions c’est signe que bébé tète bien. Pour savoir si bébé tète bien également, il faut un certain nombres de couches lourdes de pipis et de selles par jour. C’est sur qu’on ne sait pas combien il prend en quantité mais on s’en fiche un peu en fait, si bébé n’a pas assez il le fera savoir. Bien sûr la pesée est importante et rassure les parents pour la sortie de la maternité. Les premiers jours, il faut s’accrocher, on doute beaucoup car il y a la fatigue, les visites qui ne sont pas forcément facile à gérer lorsqu’on donne le sein mais un conseil s’écouter et persévérer si vous en avez vraiment envie.

Ce que je trouve important de faire les jours suivants la maternité, c’est de demander à sa sage femme de prescrire un tire lait, sur ses recommandations j’utilise le Medela Symphony, je pense que c’est le meilleur tire lait qu’il y ait sur le marché. Il est simple d’utilisation et pour répondre à une de vos questions, ça ne fait pas mal du tout de tirer son lait. Elle m’a également conseillé d’acheter des tisanes d’allaitement, elles servent à stimuler la lactation grâce à l’action des plantes.

Une bonne information de base avec une sage-femme ou une consultante en lactation aide énormément, malgré les cours en amont, j’ai eu besoin d’un peu de réassurance de la part de ma sage femme le lendemain de ma sortie de la maternité. Une bonne position est essentielle pour un bon allaitement autrement ça crée des crevasses. Pour ma part j’en ai eu une le 4éme jours, qui s’est résorbée assez rapidement et je n’ai pas souvenir d’avoir eu très mal mais je sais que pour la plupart c’est douloureux. Pour protéger les tétons des crevasses, des bouts de sein en silicone existent. Autrement une bonne hydratation des tétons avec de la lanoline et tout simplement du lait maternel écartent le risque d’avoir des crevasses. Je ne pourrais pas vous parler des bouts de sein en silicone, je n’en ai pas utilisé. Par la suite, j’ai découvert les coquillages d’allaitements que j’utilise maintenant au quotidien qui protègent des crevasses.

C’est une méthode naturelle pour soulager efficacement les maux de l’allaitement. Les coquillages d’allaitement protègent des frottements et de l’hyper-sensibilité. Au premier contact une sensation de fraîcheur apparait et permet de soulager les mamelons. Les vertus du lait maternel font que quelques gouttes aux creux des coquillages suffisent pour permettre aux mamelons de profiter ainsi de leur bienfait et surtout d’éviter les crevasses. Depuis fin septembre, je les utilise quotidiennement, la nuit c’est déconseillé pour risque d’engorgement. Les coquillages se placent sur les mamelons et grâce au soutien gorge ils ne bougent pas, personne ne peut se douter que vous en portez car ils prennent la forme naturelle du téton. Bref, je valide à 200%, je n’utilise plus de coussinets, les petites gouttes de lait restant dans le coquillage, ils me conviennent au quotidien.

D’ailleurs, j’ai un petit code promo à vous communiquer, -10% avec le code SEIZEANDC sur le site Baby Shell.

Un conseil n’attendez pas d’avoir mal, d’avoir des crevasses avant de traiter ces maux, prévenez vos mamelons pour faciliter votre allaitement afin qu’il se déroule dans de bonnes conditions.

J’ai eu un petit désagrément qui d’ailleurs m’a fait douter sur la suite de mon allaitement. Deux semaines après avoir débuté cette aventure, j’ai commencé à ressentir dans mon sein droit d’atroces douleurs qui se sont intensifiées en 24h, j’avais comme des coups de couteau dans le sein, mon sein était dur. Je ne savais pas trop ce qui m’arrivait, j’ai pensé à un muguet (infection des muqueuse de la bouche du bébé causée par un champignon) qui pouvait me causer ces douleurs là et à un engorgement sauf que je n’avais pas de fièvre, ni de rougeur sur le sein et souvent lors d’un engorgement, ces signes apparaissent. Ma sage femme étant en vacances je me suis dirigée vers la PMI, qui m’a bien aidée et conseillée, après vérification de la bouche de Brune et vu les symptômes que je décrivais, je faisais un engorgement.

Un engorgement mammaire est une accumulation de lait dans le sein, liée à une production lactée supérieure à la consommation (nous ne sommes pas égales face à ce trouble). L’engorgement arrive souvent dans le premier mois de l’allaitement.

Les conseils que j’ai eu face à l’engorgement :

  • Essayer de faire téter le bébé avec un bout de sein pour atténuer la douleur (pas fait) mais j’aurai été en acheter si la douleur avait perduré plus de 48h.
  • Masser son sein sous la douche avec de l’eau chaude (fait)
  • Presser une feuille de chou sur le sein pour le décongestionner (pas fait)
  • Nourrir le bébé au maximum sur ce sein là afin de le drainer et malgré la douleur (fait et c’est ça qui a complètement décongestionné mon sein).
  • Eviter de tirer son lait (fait)

Certes, j’ai gonglé pendant 48H mais tout est rentré rapidement dans l’ordre ensuite, en me forçant à faire téter mon bébé sur le sein douloureux. Je n’ai rien vu venir, vraiment, ça arrive très vite.

C’est vers la quatrième semaine que j’ai vraiment commencé à me sentir à l’aise avec l’allaitement. Aujourd’hui après 2 mois et demi d’allaitement, tout roule, je sais comment est ma quantité de lait et comment ma fille réclame, après c’est jamais aux mêmes heures, je m’adapte à elle et mes seins aussi. La nature est bien faite, cependant parfois, j’ai les seins tellement tendus que je suis obligée de tirer mon lait.

Je tire mon lait quand mes seins sont trop tendus et pour éviter l’engorgement mais également pour que le papa puisse le week end donner le biberon à notre fille. Nous avons eu de la chance, Brune n’a pas fait la difficile lorsqu’on lui a proposé le biberon avec mon lait, on a commencé ce petit rituel là à ses un mois..

Pour les sorties, on s’adapte, je ne me mets pas la pression, je ne m’enferme pas à la maison parce que je nourris ma fille au sein, bien au contraire. Certes allaiter dehors n’est pas forcément facile, le regard des gens, etc.. (à vrai dire je m’en fiche royalement du regard des gens), malheureusement l’allaitement est un peu tabou en France, mais on trouve toujours un endroit propice pour nourrir son enfant sans trop se montrer et sans trop se cacher aussi. J’utilise un lange pour nous préserver des regards malveillants et pour que ce partage se fasse dans l’intimité.

Et lorsque je dois m’absenter plus de deux heures, je m’organise pour tirer mon lait quelques jours avant. Un peu d’organisation et tout se passe bien.

Pour ce qui est des vêtements d’allaitement, je n’ai quasiment rien acheté à part deux soutien gorges, les langes de ma fille font  très bien l’affaire pour le reste.

Bien sur, le choix de l’allaitement m’appartenait mais j’ai aussi questionné le papa. Pour répondre à une de vos questions, le papa n’est vraiment pas mis à l’écart lorsque j’allaite, bien au contraire. La première semaine j’avais vraiment besoin de lui, il m’aidait à bien positionner notre fille, à partir d’un mois il a commencé a donner le biberon le week-end, je l’ai fait participer pour ne pas qu’il se sente à l’écart. Et puis il y a tous les autres moments à coté, des moments privilégiés avec sa fille, le bain, les jeux, etc.. Parenthèse ouverte, un bon avantage pour lui, il ne se lève pas la nuit, parenthèse fermée ^^.

Les petits plus de l’allaitement, le sein est toujours à bonne température n’importe où où nous sommes donc pas de risque de brûlures, il n’y a pas besoin de préparation de lait. Le lait maternel est excellent pour le bébé et diminue le risque du cancer du sein chez la maman. Il y a le côté économique également (je n’y avais pas pensé avant d’allaiter), et surtout il y a cette belle proximité de partage que j’aime tant.

Les petits points négatifs, parfois c’est fatiguant notamment au moment des pics de croissance où bébé tête parfois toutes les deux heures. Et également les réflexions des professionnels dès que quelque chose ne va pas, c’est forcément l’allaitement (ton lait n’est pas assez riche, tu n’en as pas assez, etc..).

Et pour ce qui est la durée de mon allaitement, je pense continuer encore un mois et demi, je vais commencer le sevrage dans quelques semaines car je reprends le boulot en janvier.

L’allaitement est pour moi une belle continuité de la grossesse, mis à par le faite que c’est nourricier, c’est également un moment de partage, c’est rassurant et protecteur pour l’enfant.

Pour conclure sur ce sujet, il est important d’être bien entouré et de s’écouter afin de vivre un bel allaitement. Et également d’être bien informé autrement on peut se décourager.

Je vous souhaite une belle aventure lactée.

P.S : Si vous avez trop de lait, n’oubliez pas que vous pouvez faire des dons prés de chez vous dans un lactarium, ça peut aider des petits bouts de chou bien souvent malades.

Hello, je suis Chloé j'ai 28 ans, bretonne vivant au Pays Basque. Maman passionnée de photographie, de voyage, de DIY et de food. J'aime partager mon aventure de maman ainsi que les petits plaisirs de la vie qui me rendent heureuse.
Posts created 38

6 commentaires pour “L’allaitement – Mon aventure lactée

  1. Merci pour cet article. Il est important pour moi d’allaiter à dire vrai je ne me suis même pas posé la question c’est une évidence. Mais l’idée de tirer mon lait le weekend pour que papa puisse participer me plait bien 🙂
    Bonne continuation à vous 3.
    Bises
    Marina

  2. Merci Chloé pour cet article intéressent ! Jespere être ta première lectrice 🙈 – Je prend note de toutes tes astuces et conseils. Tu as raison de t’écouter toi et seulement toi. Toi seule sait ce qu’il faut pour Brune Luma. Des bisous

  3. Très belle article ! Je suis également dans la même aventure que toi puisque j allaite ma fille depuis 7 semaines j ai une expérience similaire (sauf les crevasses que je n ai pa eu ) alors c est grâce à des témoignages comme le tien, ce beau partage sur l allaitement que l on peut donner envi à des personnes de tenter l expérience merci. Quelle plaisir de te suivre sur instagram brune est magnifique très bon wk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut